En résumé

Le 1 janvier 2016, la loi révisée sur les épidémies est entrée en vigueur. Que nous apporte la nouvelle loi?

La loi révisée sur les épidémies peut être appliquée à notre bien commun. Néanmoins, sa conception atypique au système Suisse crée un énorme potentiel d’abus. La révision transfert des compétences globales du Souverain et les Cantons à l’OFSP et à l’OMS. Par conséquent, elle mène à une mise sous tutelle de la population. Elle apporte aux Suisses les vaccinations de masse obligatoires, la surveillance totale, l’interdiction de manifestations, l’interdiction d’exercer sa profession, la réglementation et la fermeture des entreprises, les amendes illimitées, les peines privative de liberté et une augmentation accélérée des coûts de soins de santé. Aux producteurs des vaccins et aux autorités elle apporte un pouvoir général sur notre pays, garni avec une impunité totale et l’expulsion de leur responsabilité envers les contribuables.


Alain Berset commente l’acceptation de la LEpr par 60 contre 40 % des votes – SRF 22.09.2013

 

Développer ou fermer tous les détails des arguments

Situation initiale ( cliquez + pour développer )
La LEpr a deux faces : une face sympathique et soucieuse ainsi qu'une face sombre et cachée
La dictature sanitaire de l'OMS et des grandes entreprises pharmaceutiques sous le couvert de la protection civile
Vaccinations de masse obligatoires ordonnées par l'OFSP et l'OMS
La criminalisation des citoyen(ne)s qui examinent les déclarations des autorités
L'interdiction d'exercer sa profession et d'emprisonnements arbitraires
L'irresponsabilité prescrite par la loi de l'industrie pharmaceutique et du corps médical
Totale impunité pour les représentants de l'industrie pharmaceutique et des autorités, si leurs vaccins propagent des maladies
Si vos données de santé et vos habitudes de voyage venaient à être fichées, partagées et divulguées?
Non à l'explosion des coûts de la santé!
La propagande des morts de Berset
Qui s'endort dans la démocratie se réveille dans l'oligarchie

 

Pour le comité

Ruth Frei
Biologiste
Wettingen AG

Roger Burkhardt
Porte-parole COI vraie démocratie
Informaticien avec brevet fédéral
Conseiller municipal Dittingen BL 2010-14 (parti neutre)
Co-président bureau de vote Dittingen BL 2010-16
Membre du comitée de vote contre la modification de la LFE